jeudi 17 mars 2011

Alimentation: comprendre les préférences de son enfant

Océane a un bon appêtit, mais il est vrai que depuis quelques mois, elle qui appréciait tout ce qui se présentait dans son assiette, refuse catégoriquement certains aliments qui sont boudés maintenant. Allez savoir pourquoi ?
elle refuse les carottes cuites préparées avec amour par sa môman et pique celles en conserve que mange sont frère, boude les brocolis (qu'elle adorait) et deteste les choux de bruxelles (je lui ai proposé une seule fois pour le moment), les yaourts infantils et la liste s'allonge au fur et à mesure...
Par contre, elle adore découvrir de nouveaux goûts comme les moules, le poulpe qu'elle dévore.

Alors j'ai fais quelques recherches sur le net pour trouver des réponses et j'ai trouvé un article très intéressant qui parlait du sujet.

Alimentation: comprendre les préférences de son enfant
 Refuser de manger certains aliments à 24 mois aurait une explication rationnelle et scientifique. C’est ce que démontre une étude menée par l’Inra* depuis 4 ans auprès de 300 familles. Explications et conseils.

Votre enfant boude le plat que vous lui avez préparé ?
 D’après une étude scientifique menée par l’observatoire Opaline*, à 2 ans, ce phénomène est on ne peut plus courant.

C’est en tout cas ce que démontre le Dr Monnery-Patris qui se penche depuis maintenant 4 ans sur un groupe de 300 jeunes enfants en vue de décrypter leur comportement alimentaire*.

Ainsi, jusqu’à 18 mois, les enfants adoreraient découvrir de nouvelles saveurs. Puis, vers 2 ans, les choses se gâteraient. Près d’un bambin sur deux développerait une sorte de néophobie et rechignerait à goûter de nouveaux aliments. Ces enfants deviendraient davantage sélectifs, n’acceptant de manger que certains aliments connus. En queue de peloton, on retrouve les légumes qui présentent une amertume qui pourrait évoquer aux enfants une certaine toxicité et donc entraîner leur méfiance. Les tout-petits, en revanche, raffolent du sucré qui leur rappelle le liquide amniotique ou le lait maternel.

Comportements à adopter

D’autres faits viennent étayer ce rejet, à commencer par l’attitude des parents. Si l’on est trop permissif, d’après le Dr Monnery-Patris, et que l’on cuisine uniquement ce qu’aime l’enfant ou bien que l’on est trop autoritaire et qu’on le contraint à finir son assiette en le grondant, l’enfant vivra le repas comme un moment stressant. L’aliment ne doit être considéré ni comme une sanction ni comme une récompense. Fini donc les « Tu n’auras pas de dessert si tu ne finis pas ton plat ! ».

Pour gagner la partie face au petit réfractaire, la spécialiste recommande de ne jamais se décourager et de proposer régulièrement de nouvelles saveurs calmement. Et bien souvent, vers la 8 ou 9ème proposition, l’enfant accepte !

L’initiation aux aliments passe aussi par la visite des marchés, la description des légumes, de leur goût. L’étude souligne également l’importance de dîner en famille et de manger la même chose pour rassurer l’enfant. Des conseils qui devraient lui redonner un bon coup de fourchette !

* Étude Opaline Observatoire des préférences alimentaires de l’enfant et du nourrisson, réalisée par l’INRA (Institut National de Recherche Agronomique).



7 commentaires:

melou a dit…

Article très intéressant!! Je te remercie!! Nos loulouttes traversent la même période! Depuis 15 jours, ça va mieux, notre louloutte fait moins de tris, par contre qd elle ne veut pas qqch elle est capable de le garder en bouche et le mastiquer un bon moment !!!!

marie70 a dit…

Océane, quand elle n'aime pas elle le recrache de suite et nous le fait savoir ! "beurk pas bon"

céline a dit…

Je suis en plein dedans aussi, je ne sais pas quoi lui préparer. Par contre, chez la nounou il mange de tout le petit! grrrrr!!!

marie70 a dit…

Bienvenue Céline !
c'est un petit coquin ton petit loup... Tu peux essayer de lui préparer des petits flans de légumes,ça devrait mieux passer ;-)tiens moi au courant.

marie70 a dit…

oups, la boulette, je viens de m'appercevoir que céline c'est toi " vrai bisous"

brune a dit…

très intéressant ici ça a tjs été la cata les repas et forcément ça va pas en s'améliorant c'est facile de dire de pas s'énerver mais des fois grrrrr j'ai juste envie de balancer l'assiette lol la plupart du temps ma crevette mange carrément rien :/

marie70 a dit…

c'est clair que ça doit pas être evident à gérer Brune, mais beaucoup d'enfants ont un petit appétit et ils ne se portent pas plus mal que les autres !
bises